Edito – Novembre 2020

Secrétariat National du SNEP-FSU

Une sombre rentrée

Après le meurtre abominable de Samuel Paty, après les attentats de Nice… l’heure en cette rentrée est au recueillement et aux hommages. Ni la joie, ni la sérénité ne seront au rendez-vous de cette rentrée rendue encore plus compliquée par le contexte sanitaire.
Face à la radicalisation, à l’obscurantisme, à l’intolérance, aux idéologies extrémistes, une grande partie de la réponse est dans l’éducation. Les personnels qui seront tous sur le pont ce lundi, le savent bien et s’investissent sans compter dans leur mission éducative. Il serait bon que le gouvernement, le ministère qui reconnaissent cet engagement sans faille et le rôle primordial de l’Ecole aillent au-delà des mots et construisent une politique d’investissement massif en recrutant davantage, en revalorisant tous les salaires, en donnant du temps et des moyens aux enseignants pour qu’ils exercent leur mission dans les meilleures conditions, en réduisant le nombre d’élèves par classe, en revoyant les réformes contestées…
Face au revirement inacceptable du ministre de l’Education rejetant l’hommage à Samuel Paty à plus tard alors que tout avait été préparé avec l’ensemble de la communauté éducative, face à l’inconséquence des mesures prises au niveau sanitaire, le SNEP-FSU appelle les enseignant·e·s à rendre hommage à Samuel Paty selon les modalités qu’elles et ils auront arrêtées collectivement. Au cas où cette possibilité leur serait refusée, le SNEP-FSU les appelle à user de leur droit de grève et se réunir dans les établissements pour se recueillir à la mémoire de notre collègue, se rassembler avec l’ensemble des collègues et à échanger sur la situation. Un préavis de grève a été déposé en ce sens par le SNES-FSU et la FSU.
L’éducation peut beaucoup mais elle ne peut pas tout toute seule. Une politique plus sociale, plus juste, qui prenne en considération chacun-e, qui ne soit pas excluante… doit également être au cœur de l’action politique pour que le « vivre ensemble » devienne réalité, pour que « faire société » fasse sens pour toutes et tous.
Le SNEP-FSU vous souhaite beaucoup de courage pour cette rentrée et, en cette période difficile, il sera toujours à vos côtés pour vous accompagner, vous guider si besoin. N’hésitez pas à nous contacter !