Compte rendu CAPA avancement d’échelon Prof EPS – Année 2019-20

Compte rendu de la CAPA avancement d’échelon des Profs d’EPS du 14 février 2020

La CAPA d’avancement d’échelon a eu lieu vendredi 14 février 2020.

En préalable à cette CAPA, le SNEP-FSU a fait une déclaration liminaire.
Les nouvelles grilles d’avancement d’échelon amènent une plus grande justice et équité dans les carrières en classe normale. Il n’y aura plus que deux ans de différenciation possible en lieu et place des dix années dans les anciennes carrières. Cependant, cette avancée est insuffisante et nous continuerons de mener toutes les mobilisations intersyndicales pour une revalorisation plus que nécessaire de notre métier.
L’avancement d’échelon concerne cette année les enseignants promouvables qui atteignent l’ancienneté suffisante entre le 1° septembre 2019 et le 31 août 2020. Il s’est réalisé en prenant en compte l’appréciation finale du recteur des rendez-vous de carrière et selon les modalités suivantes :
– avec une possibilité d’accélération d’un an pour les passages du 6e au 7e échelon et du 8e au 9e (30 % des promouvables) ;
– selon un rythme unique et automatique pour les « non-promus » à l’avancement accéléré et pour tous les autres échelons.
Le quota qui bloque les promotions à 30 % des promouvables empêche de nombreux collègues d’être promus alors que leur valeur professionnelle n’est pas remise en cause. Pourquoi attribuer à seulement 30% de la profession une bonification d’un an ?
Le SNEP-FSU continue de revendiquer une déconnexion entre ces rendez-vous de carrière et l’avancement. Nous continuons de demander un avancement unique pour toutes et tous, au meilleur rythme, et que la hors classe et la classe exceptionnelle soient intégrées dans une grille indiciaire revalorisée, débutant à l’indice de l’actuel 5ème échelon de la hors-classe avec une translation vers le haut de la grille.

Le résultat de l’avancement d’échelon a été envoyé ce vendredi 14 février 2020 aux syndiqués à jour de leur cotisation 2019-2020.
Si vous n’êtes pas adhérents au SNEP-FSU ou si vous n’avez pas encore renouvelé votre adhésion, pour connaitre les barres d’avancement d’échelon, veuillez prendre contact avec :
Laurence PINCHON 06.87.35.15.89
Commissaire paritaire élue SNEP/FSU qui a siégé à la CAPA

Résultats :
Accès au 7ème échelon : 63 collègues promouvables, 18 ont été promus dont 18 avec un avis excellent.
Accès au 9ème échelon : 58 promouvables, 17 ont été promus dont 16 avec un avis excellent et 1 très satisfaisant.


En cas d’égalité, les promus sont départagés :

  1. ancienneté dans le corps.
  2. ancienneté générale de service.
  3. l’âge (le plus ancien est prioritaire).

Compte rendu CAPA avancement d’échelon Prof EPS – Année 2018-19

Compte rendu de la CAPA avancement d’échelon des Profs d’EPS du 14 mars 2019
Déclaration SNEP-FSU

Les nouvelles grilles d’avancement d’échelon amènent une plus grande justice et équité dans les carrières en classe normale. Il n’y aura plus que deux ans de différenciation possible en lieu et place des dix années dans les anciennes carrières. Cependant, cette avancée est insuffisante et nous continuerons de mener toutes les mobilisations intersyndicales pour une revalorisation plus que nécessaire de notre métier.
L’avancement d’échelon concerne cette année les enseignants promouvables qui atteignent l’ancienneté suffisante entre le 1° septembre 2018 et le 31 août 2019. Il s’est réalisé pour la première fois en prenant en compte l’appréciation finale du recteur des rendez-vous de carrière et selon les modalités suivantes :
– avec une possibilité d’accélération d’un an pour les passages du 6e au 7e échelon et du 8e au 9e (30 % des promouvables) ;
– selon un rythme unique et automatique pour les « non-promus » à l’avancement accéléré et pour tous les autres échelons.
Le quota qui bloque les promotions à 30 % des promouvables empêche de nombreux collègues d’être promus alors que leur valeur professionnelle n’est pas remise en cause. Pourquoi attribuer à seulement 30% de la profession une bonification d’un an ?
Le SNEP-FSU continue de revendiquer une déconnexion entre ces rendez-vous de carrière et l’avancement. Nous continuons de demander un avancement unique pour toutes et tous, au meilleur rythme, et que la hors classe et la classe exceptionnelle soient intégrées dans une grille indiciaire revalorisée, débutant à l’indice de l’actuel 5èmeéchelon de la hors-classe avec une translation vers le haut de la grille.
Le résultat de l’avancement d’échelon a été envoyé ce jeudi 14 mars 2019 aux syndiqués à jour de leur cotisation 2018-2019.
Si vous n’êtes pas adhérents au SNEP-FSU ou si vous n’avez pas encore renouvelé votre adhésion, pour connaitre les barres d’avancement d’échelon, veuillez prendre contact avec :
Laurence PINCHON 06.87.35.15.89 Commissaire paritaire élue SNEP/FSU qui a siégé à la CAPA

Résultats :
Accès au 7ème échelon : 40 collègues promouvables, 12 ont été promus dont 9 avec un avis excellent et 3 très satisfaisant (barre 87,5).
Accès au 9ème échelon : 87 promouvables, 26 ont été promus dont 23 avec un avis excellent et 3 très satisfaisant (barre 87,5).

En cas d’égalité, les promus sont départagés :
– ancienneté dans le corps.
– ancienneté générale de service.
– l’âge (le plus ancien est prioritaire).

Compte rendu CAPA contestation Rendez-vous de carrière Prof EPS Année 2018

Compte rendu de la CAPA contestation des rendez-vous de carrière des Profs d’EPS du 25 janvier 2019

Déclaration SNEP-FSU

Après chacun des trois rendez vous de carrière, les collègues ont eu la possibilité de contester leur appréciation finale du recteur.
Au total sur les 206 collègues éligibles (77 femmes et 129 hommes) 203 ont eu un rendez vous de carrière, 3 collègues étaient dans l’impossibilité d’obtenir ce rendez vous. Pour ces trois collègues, le rectorat leur a proposé un rendez vous mais ils n’ont pas donné suite.
26 collègues ont fait un recours et 21 ont obtenu une amélioration de leur appréciation.
Au final 5 collègues seulement sont allés jusqu’au bout de la procédure de contestation longue et fastidieuse en saisissant la CAPA.
Le vendredi 25 janvier 2019 s’est tenue la CAPA de contestation de l’appréciation finale du Recteur suite aux rendez-vous de carrière réalisés durant l’année scolaire 2017-2018.
L’équipe des commissaires paritaires du SNEP-FSU n’a pas ménagé ses efforts : interventions précises et maîtrise des dossiers ont pesé au point d’aboutir à la modification de 5 appréciations ré-évaluées sur 5 dossiers recours présentés.
100% de réussite !!!

Dans le détail :
– Pour le 2e rdvc, 1 modification pour 1 contestation
– Pour le 3e rdvc, 4 modifications sur 4 contestations

L’équipe peut être satisfaite des 4 avis « excellent » obtenus et d’1 avis « très satisfaisant ».
N’hésitez donc pas à contester votre appréciation recteur et si besoin, à saisir la CAPA, où les représentants du SNEP-FSU vous défendront au regard de leur connaissance des dossiers.

Préparation de la rentrée 2020 : Ce qu’il faut savoir !

Le jeudi 30 janvier 2020, s’est réuni le CTA (comité technique académique) afin d’évoquer la question de la répartition des moyens pour une démographie en hausse de 156 élèves au total :
Lycées Généraux et Technologiques (LGT) : – 200 élèves
LP : + 66
CLG : + 290
Malgré cette hausse démographique de 156 élèves et des conditions socio-économiques toujours dégrafées, l’académie de Lille poursuit cette année avec les suppressions de postes dans le 2nd degré avec 105 ETP supprimés (287 suppressions en 2019, 136 suppressions en 2018).
Les mesures de 105 suppressions en emploi se décomposent en 2 éléments :
1. La variation en moyens d’enseignement qui s’établit à -84 emplois.
2. La transformation de 21 emplois en HSA.

Les suppressions de postes se répartissent de la façon suivante :
Lycées : – 139 ETP
LP : +85 ETP
CLG : 0 ETP et SEGPA : – 10 ETP
Mesures diverses hors DHG : – 20 ETP

Déclaration liminaire des élus de la FSU au CTA du 30 janvier

Dotation Générale 2019
Exiger localement de créer les conditions de la réussite du tous ; c’est contribuer au rapport de force national !
L’établissement est un lieu stratégique de mise en œuvre des réformes. Il est donc essentiel d’être informé, de se mobiliser pour faire respecter ses droits, lutter contre la mise en œuvre de réformes que nous contestons mais aussi pour améliorer les conditions d’apprentissage des élèves et de travail des personnels.
La Dotation Générale aux établissements contient simultanément :
– la DHG (dotation des moyens en Heures postes ou HSA pour l’enseignement) et
– la DI (dotation indemnitaire pour les Missions Particulières).

Lycée – LP

Pour comprendre le calcul de la DHG
Document 1
Document 2

Collège

Mode de calcul de la DHG dans un collège

SEGPA Nord : SEGPA en REP+ : 145.2 heures (133.2 HP et 12 HSA)
. SEGPA hors REP+ : 132 heures (120 HP et 12 HSA)

SEGPA Pas de Calais :
SEGPA en REP+ : 144 heures (133.5 HP et 10.5 HSA)
. SEGPA hors REP+ : 132 heures (123.5 HP et 8.5 HSA)

L’attribution de la Dotation IMP dans les établissements

Comment ça marche ?

Discipline EPS :
horaire obligatoire 3h ou 2h

Forfait AS UNSS :
3 heures indivisibles par poste EPS

Aucune dotation spécifique n’est attribuée pour les sections sportives solaires : ainsi, les heures dévolues à l’encadrement de la section sont prises sur la dotation complémentaire de l’établissement ou correspondent à des HS (financement hétéroclite : fédération…).
Le SNEP-FSU dénonce cet état de fait et réitère sa demande d’une dotation fléchée en Heures Postes dans la DHG de l’établissement.

Les IMP correspondant à la coordination EPS sont attribuées dans un deuxième temps sur la base des postes et moyens d’enseignement en EPS 2019-2020.

Enquête carte scolaire

L’enquête EPS Carte scolaire 2020

Renvoyez-nous le plus rapidement la fiche d’enquête concernant la structure de votre établissement.
Elle constituera, pour les responsables SNEP-FSU siégeant au GT (Groupe de Travail) et au CT (Comité Technique) – Carte Scolaire -, une source d’informations indispensable pour défendre chaque poste et ne pas passer à côté d’une possibilité de créations d’emplois.

Télécharger l’enquête EPS carte scolaire rentrée 2020 :

Bilan carte scolaire

Bilan de la carte scolaire EPS Rentrée 2019
Le 02/04/19
La carte scolaire pour la discipline EPS à la rentrée 2019 dans l’académie de Lille se traduit par un bilan négatif constitué de 11 créations, 24 suppressions dont 12 enseignants d’EPS concernés par une mesure de carte scolaire :
Lycée : 6 suppressions – 2 créations
LP : 3 suppressions – 1 création
Collèges Nord : 11 suppressions – 6 créations
Collèges Pas de Calais : 4 suppressions – 2 créations

S’ajoute à cela, 2 postes neutralisés vacants pour affecter un stagiaire EPS à temps plein; qui ne seront pas mis au mouvement intra 2019.

Nous appelons solennellement les équipes EPS d’établissement à refuser les HSA (1 seule HSA est imposable sauf pour raison de temps partiel et de santé) et demander auprès de la DSDEN et du Rectorat, par le biais du chef d’établissement, leurs transformations en heures postes pour affecter un enseignant titulaire, limiter les compléments de service.
Il en va de la qualité de l’enseignement, l’intérêt des élèves et les conditions de travail de tous.

Bilans années antérieures
Lire

Calendrier des opérations de carte scolaire 2020

Comité Technique Ministériel : 18 décembre 2019
Le CTM examine la répartition des moyens académiques.

CTM : la FSU quitte le comité technique ministériel de l’Éducation nationale

Rentrée 2020 : la carte des 820 suppressions de postes

Académie de Lille – Rentrée 2020 :
pour + 156 élèves = – 105 ETP (équivalent temps plein)

Comité Technique Académique : 30 janvier 2020
– répartition des moyens par département,
– notification de la Dotation Horaire Globale aux Collèges, Lycées, LP et EREA.
A l’issue de ce CTA, les chefs d’établissement pourront communiquer officiellement les dotations qui sont attribuées à vos établissements et lancer les instances de discussion (conseil pédagogique) et de décision (conseil d’administration)

Comité Technique Spécial Départemental :
notification de la Dotation Horaire Globale aux Collèges :
NORD : 31 janvier 2020
PDC : 31 janvier 2020

Réunion des Conseils d’Administration : février 2020

Remontée par les établissements des TRMD :
– aux DSDEN pour les collèges : février 2020
– au Rectorat pour les lycées, LP et EREA : février 2020

Comité Technique Spécial Départemental  » CARTE SCOLAIRE COLLEGES » :
Examen des mesures d’ouverture ou de fermeture de postes.
GT collèges NORD : mars 2020
GT collèges PDC : mars 2020
CTSD NORD : mars 2020
CTSD PDC : mars 2020

Comité Technique Académique :
GT Lycée : mars 2020
GT LP : mars 2020
CTA : mars 2020

Comité Technique Spéciaux Départementaux : juin 2020
Examen des propositions « ajustements de rentrée »

Edito – 11 février 2020

Continuer à se mobiliser

Edito de Benoît Hubert – Secrétaire général du SNEP-FSU

Continuer à se mobiliser

L’épisode malheureux et scandaleux du rejet par La République En Marche de l’allongement de 5 à 12 jours du congé accordé aux parents ayant perdu un enfant mineur, montre non seulement l’amateurisme qui règne, mais aussi que ce qui pilote toutes les politiques est uniquement guidé par l’argent. Comment le capter, comment le garder, comment éviter de le redistribuer… ? Voilà ce qui guide réellement le gouvernement et le macronisme. Comment croire, dès lors, que le projet de loi sur les retraites, taclé sévèrement par le Conseil d’État, serait construit pour plus d’équité, sans volonté aucune de faire des économies sur le dos des futur-es retraité-es ? Si le gouvernement était aussi serein, transparent et travaillant pour l’intérêt commun qu’il le prétend à longueur de temps, emploierait-il de telles mesures répressives contre tous les mouvements contestataires ? Violences exercées contre les cortèges, gardes à vue et conditions de rétention inadmissibles de mineurs, cordon de CRS pour obliger les jeunes à passer leurs E3C sous la contrainte, enfermement de ces jeunes dans les salles d’examen, exercice de la force disproportionné à maintes occasions, …

Ne nous y trompons pas, ces expressions violentes ne sont pas des actes isolés, mais bel et bien le signe d’un pouvoir aux abois, dont les visées politiques sont de plus en plus perceptibles, décodées et contestées. Le jusqu’au-boutisme affiché, le mensonge érigé en méthode Coué, notamment par notre ministre de l’Éducation Nationale, ne relève pas uniquement d’œillères, mais d’une incapacité politique à se dégager des promesses faites à un certain électorat, pour enfin travailler au bien de tous et pour tous.

Dans ce contexte, les contestations et mobilisations sont plus que légitimes. Deux mondes s’affrontent, celui de la finance dans un système libéral débridé et celui qui porte une tout autre conception du monde avec plus de justice sociale et de solidarité qui sont, pour l’heure, les grands perdants des systèmes que ce pouvoir veut nous imposer de force.
La mobilisation contre un projet de réforme des retraites scandaleux en est le catalyseur. Il porte en lui l’ensemble des mécontentements et, pour nous, la volonté de voir nos métiers revalorisés sans contrepartie et avec une amélioration sensible de nos conditions de travail. Ce mouvement doit durer dans le temps et dans des formes diversifiées pour faire entendre raison au gouvernement. Il ne peut avoir raison seul contre une majorité de la population qu’il est censé représenter.

Les chantiers pour dégager des pistes de revalorisation pour les enseignants ont débuté. Ils ne répondent pas à notre exigence d’une revalorisation pour tous et toutes sans contrepartie et s’axent sur de l’indemnitaire, vecteur, d’inégalités ! C’est inacceptable et nous devons contester cette orientation en nous engageant forte- ment dans les mobilisations.

A la veille des vacances d’hiver, organisons-nous pour occuper le terrain et faire grandir la contestation !

Compte rendu CAPA contestation Rendez-vous de carrière Prof EPS Année 2019

Compte rendu de la CAPA contestation des rendez-vous de carrière des Profs d’EPS du 21 janvier 2020

Déclaration du SNEP-FSU

Pour chaque rendez-vous de carrière, les collègues ont eu la possibilité de contester l’appréciation finale de la rectrice.
Au total sur les 258 collègues éligibles, 258 ont eu un rendez-vous de carrière, 44 collègues ont fait un recours et 36 ont obtenu une amélioration de leur appréciation.
Au final, 6 collègues seulement sont allés jusqu’au bout de la procédure de contestation longue et fastidieuse en saisissant la CAPA.
Le 21 janvier 2020 s’est donc tenue la CAPA de contestation de l’appréciation finale après la phase recours.
Les commissaires paritaires du SNEP-FSU n’ont pas ménagé leurs efforts : ils ont consulté les dossiers des collègues requérants et leurs interventions précises ont permis d’aboutir à la modification de 3 appréciations sur les 6 dossiers recours présentés.
Les autres dossiers n’ayant pas été réévalués malgré nos multiples interventions font face à un bilan comptable en leur défaveur : si les items sont en majorité « très satisfaisant », les collègues ont pu obtenir une amélioration : cette façon de procéder a été dénoncée par le SNEP-FSU (qui a été le seul syndicat à intervenir pour défendre les collègues).
Dans le détail :
Pour le 1er rdvc, 1 modification pour 2 contestations.
Pour le 2eme rdvc, 1 modification pour 1 contestations.
Pour le 3eme rdvc, 1 modification pour 3 contestations.
Le SNEP-FSU reste à votre écoute pour tout renseignement et dans tous les cas, il ne faut pas hésiter à contester votre appréciation recteur et si besoin, à saisir la CAPA, où les représentants du SNEP-FSU vous défendront au regard de leur connaissance des dossiers.

Edito – Janvier 2020

Edito de Benoît Hubert
Secrétaire général du SNEP-FSU

Ne rien lâcher !

Les réformes gouvernementales se succèdent à un rythme effréné et vont toutes dans le sens d’une dégradation généralisée. Elles génèrent angoisse et peur d’un avenir incertain. Pour ce qui nous concerne, ces réformes marquent la fin de la transparence dans la gestion de nos carrières, de notre mobilité, une perte de sens dans notre action quotidienne d’enseignement et maintenant un manque criant de visibilité sur ce que nous pouvons attendre lorsque l’heure de la retraite aura sonné et dans quelle condition se fera ce départ…
Lire la suite >>