La FSU dans les instances CHSCT

CHSCT Ministériel

Déclaration FSU CHSCTMEN du 14 mars 2022

Déclaration FSU CHSCTMEN du 23 mars 2021

Compte-rendu FSU CHSCTMEN du 10 novembre 2020

Compte-rendu FSU CHSCTMEN du 25 septembre 2020

Compte-rendu FSU CHSCTMEN du 11 septembre 2020

  CHSCT Académique
Lille
CHSCT Départemental
Nord
CHSCT Départemental
Pas de Calais

Déclaration FSU CHSCTA du 27 avril 2022

Déclaration FSU CHSCTA du 04 janvier 2022

Déclaration FSU CHSCTA du 02 juillet 2021

Déclaration FSU CHSCTA du 01 juin 2021

Déclaration FSU CHSCTA du 17 février 2021

Déclaration FSU CHSCTA du 09 décembre 2020

Déclaration FSU CHSCTA du 06
novembre 2020


Déclaration FSU CHSCTA du 22 septembre 2020

Déclaration FSU CHSCTA du 15 septembre 2020

Déclaration FSU CHSCTA du 1er juillet 2020

Déclaration FSU CHSCTA du 9 avril 2020

Déclaration FSU CHSCTD du 22 mars 2022

Déclaration FSU CHSCTD du 26 novembre 2021

Déclaration FSU CHSCTD du 03 juin 2021

Déclaration FSU CHSCTD du 26 mars 2021

Déclaration FSU CHSCTD du 10 décembre 2020

Déclaration FSU CHSCTD du 02 octobre 2020

Boycott CHSCTD du 24 septembre 2020

Déclaration FSU CHSCTD du 12 octobre 2021

Déclaration FSU CHSCTD du 29 avril 2021

Déclaration FSU CHSCTD du 10 décembre 2020

Déclaration FSU CHSCTD du 24 septembre 2020

Déclaration FSU CHSCTD du 4 septembre 2020

 

Stages

Le stage syndical est un droit ouvert à tous (12 jours par an), il ne peut pas être comptabilisé au même titre que les autorisations d’absences. Votre demande de congé pour Formation Syndicale doit être adressée à Madame le Recteur et transmise par le chef d’établissement au plus tard un mois avant la date du stage. Votre chef d’établissement ne peut émettre un avis défavorable. A défaut de réponse expresse ( du Recteur ) au plus tard le 15e jour qui précède le début du stage, le congé est réputé accordé ( art. 3 du décret n° 840474 du 15 juin 1984). L’ attestation de présence demandée par l’administration vous sera remise à l’issue du stage.
Thèmes des stages
Dates Lieu et contact

Demande de congé
à renvoyer avant :

       
       
Stage  « Mutations intra 2022 »
Titulaires


Intervention
Responsable national SNEP-FSU

Jeudi
24 mars 2022
9h00 – 12h00
(Séquence ouverte à tous)

14h00 – 17h00
(Suite de la matinée mais séquence réservée aux syndiqués)

Bourse du travail
276, Bd de l’usine 59800 LILLE


Contact :
Didier Blanchard
Tél : 06 03 62 07 78
didier.blanchard@snepfsu.net
Jeudi 24 février
Stage  « Mutations intra 2022 »
Fonctionnaires Stagiaires


Intervention
Responsable national SNEP-FSU

Vendredi
25 mars 2022
9h00 – 12h00
(Séquence ouverte à tous)

14h00 – 17h00
(Suite de la matinée mais séquence réservée aux syndiqués)

Bourse du travail
276, Bd de l’usine 59800 LILLE


Contact :
Didier Blanchard
Tél : 06 03 62 07 78
didier.blanchard@snepfsu.net
Vendredi 25 février
Stage  « TZR »

Voir contenus du stage
Intervention
Responsable national SNEP-FSU
Vendredi
29 avril 2022
9h00 – 17h00
Bourse du travail
276, Bd de l’usine 59800 LILLE


Contact :
Didier Blanchard
Tél : 06 03 62 07 78
didier.blanchard@snepfsu.net
Mardi 29 mars
       
       

Compte rendu CAPA avancement d’échelon accéléré Prof EPS – Année 2020-21

Compte rendu de la CAPA avancement d’échelon des Profs d’EPS du 25 mai 2021

La CAPA des Professeurs d’EPS Avancement d’échelon accéléré* pour l’année scolaire 2020-2021 s’est tenue en visioconférence ce mardi 25 mai 2021.
En préalable à cette CAPA, le SNEP-FSU a fait une déclaration liminaire.
Avec la mise en place du protocole PPCR en septembre 2017, nous sommes quasiment sortis d’un modèle classant, clivant, voire infantilisant. Tout le monde y gagne avec la mise en œuvre du protocole PPCR, bien sûr les enseignants qui du simple fait d’une inspection trop ancienne passaient à l’ancienneté dans le système révolu, mais également ceux qui passaient au grand choix !
Rappelons qu’au 7ème échelon, on passera maintenant en 2 ou 3 ans, alors qu’avant le passage se faisait en 2 ans et demi, 3 ans ou 3 ans et demi.
Au 9ème échelon on y passera en 2 ans et demi ou 3 ans et demi alors qu’avant le passage se faisait en 2 ans et demi, 4 ans ou 4 ans et demi !

Le SNEP-FSU continue de revendiquer un avancement unique au rythme le plus rapide pour toutes et tous, avec une déconnexion totale entre l’évaluation et les avancements de carrière. Aujourd’hui, c’est seulement 30% des professeurs EPS qui bénéficient du boost d’avancement alors que l’avancement unique ne pose apparemment aucun problème à la hors classe et la classe exceptionnelle et dans nombre de corps (dont ceux des chefs d’établissement et des IA-IPR).

Résultats de la CAPA de ce jour :
Accès au 7ème échelon : 59 collègues promouvables, 18 promus bénéficiant du boost dont 9 avec un avis excellent et 9 très satisfaisant.
Accès au 9ème échelon : 52 promouvables, 16 promus bénéficiant du boost dont 16 avec un avis excellent .

En cas d’égalité, les promus sont départagés :

  1. appréciation
  2. ancienneté dans le corps.
  3. ancienneté générale de service.
  4. l’âge (le plus ancien est prioritaire).

La revalorisation mise en place avec PPCR est bien sûr insuffisante et le SNEP-FSU continuera à mobiliser pour obtenir une revalorisation qui soit à la hauteur des responsabilités exercées par l’ensemble de la profession !
Avec la loi de transformation de la Fonction Publique, il n’y aura plus de CAPA pour vérifier et contrôler les avancements d’échelon ainsi que les futures promotions à la Hors Classe et à la Classe Exceptionnelle.

Si le SNEP-FSU défend avec ténacité les principes d’une plus grande justice et équité de traitement, cela doit être renforcé par l’adhésion du plus grand nombre au SNEP-FSU.
Un SNEP-FSU avec plus d’adhérents, c’est plus de poids pour revendiquer, plus de poids pour faire changer le système et le faire évoluer vers encore plus de justice.
Si le premier moteur du SNEP-FSU est l’investissement humain qu’y mettent nombre d’enseignantes et d’enseignants, il ne peut fonctionner sans les cotisations des adhérents qui sont ses seules ressources financières.

Alors n’hésitez plus, renforcez le SNEP-FSU dès maintenant et adhérez !
C’est ensemble, en se syndiquant et en participant aux mobilisations futures que nous pourrons faire avancer nos revendications et obtenir, entre autres, le retour du paritarisme et des CAPA pour les opérations de mobilité et de carrières.

Les commissaires paritaires élus SNEP/FSU Lille

* Rappel : L’avancement d’échelon se fait en prenant en compte l’appréciation finale du rendez-vous de carrière et selon les modalités suivantes :
– avec une possibilité de réduction d’ancienneté d’un an pour les passages du 6e au 7e échelon et du 8e au 9e échelon (30 % des promouvables) ;
– selon un rythme unique et automatique pour les « non-promus » à l’avancement accéléré et pour tous les autres échelons.

Compte rendu CAPA contestation Rendez-vous de carrière Prof EPS Année 2019-20

Compte rendu de la CAPA contestation des rendez-vous de carrière des Profs d’EPS du 27 avril 2021

Déclaration liminaire SNEP-FSU

Ce mardi 27 avril 2021, le SNEP-FSU, en tant que syndicat majoritaire a siégé en visioconférence à la CAPA des Professeurs d’EPS relative aux recours des rendez-vous de carrière qui se sont déroulés lors de l’année scolaire 2019-2020.
Dans sa déclaration liminaire, le SNEP-FSU rappelle notamment son attachement à voir traiter l’égalité hommes-femmes ainsi que la situation professionnelle spécifique des collègues TZR.

Le SNEP-FSU a contacté tous les collègues suite à cette CAPA pour donner les résultats et apporter des précisions si nécessaire lorsque la démarche de recours n’a pas abouti.

Des chiffres qui en disent long…
Durant l’année scolaire 2019-2020, 194 rendez-vous de carrière ont eu lieu. Parmi eux, 20 recours gracieux ont été déposés sur l’appréciation finale de Mme la Rectrice, un seul cas a reçu une réponse positive de l’administration rectorale.
10 d’entre eux ont porté un recours ultime et ont donc saisi la CAPA.
En CAPA, 4 collègues ont vu leur appréciation finale réévaluée de TS à Excellent. Les 6 autres ont vu leurs appréciations finales maintenues. Le SNEP-FSU a bataillé dur, dossiers à l’appui afin de faire bouger les lignes, non sans peine et c’est avec beaucoup d’amertume et d’incompréhension que s’est clôturée la séance.

Incompréhension tout d’abord.
Il apparaît que pour un même nombre d’items TS ou Excellent, les appréciations ne sont pas revues de la même façon et selon le RDVC concerné.
Serait-ce à dire que certains items auraient davantage de poids que d’autres ?
Serait-ce à dire que l’administration a défini des quotas selon le RDVC ?
Le SNEP-FSU a rappelé son attachement aux valeurs d’équité dans le traitement fait aux collègues et a alerté clairement l’assistance des conséquences psychologiques que cela pourrait avoir sur l’engagement des personnes concernées face à ce sentiment probable d’injustice.

Concernant la répartition hommes-femmes, il apparaît que d’une manière générale, les femmes sont moins bien évaluées que les hommes.
S’ils sont 92.44 % à obtenir un avis une appréciation TS ou Excellent, les femmes ne sont représentées qu’à 86.67 % dans cette tranche. Le SNEP-FSU s’interroge. Faut-il soulever la question des quotas pour espérer atteindre une égalité hommes-femmes ou est-ce que la prise de conscience suffira ?

A noter aussi que les femmes portent trois fois moins recours que leurs collègues masculins.
Pour exemple, sur les 10 dossiers traités en recours ultime, seulement deux concernaient une femme. Soit 20 %, sachant que l’an dernier ce chiffre n’était que de 16 %!

Concernant les collègues TZR, le SNEP-FSU a fait la demande de voir des statistiques spécifiques communiquées aux commissaires paritaires qui permettraient d’étudier plus précisément leur évolution de carrière.
Y décèlerons-nous des traitements de RDVC différents, des retards d’avancement? À suivre…

Pour conclure
Si le SNEP-FSU se félicite d’avoir pu intervenir positivement sur les appréciations de certains collègues, il n’en reste pas moins mitigé tant les questions soulevées sont nombreuses et justifient, une fois de plus, la présence et la vigilance des représentants des personnels en CAPA.

Le combat continue, les personnels doivent pouvoir être représentés et défendus dans la transparence par leurs représentants syndicaux qu’ils élisent avec une participation jamais démentie et un score sans appel en ce qui concerne le SNEP-FSU.
Lors des prochaines campagnes de RDVC, nous encourageons les collègues à porter recours en plus grand nombre si ils et ELLES le souhaitent !
Le SNEP-FSU Lille se rend disponible pour vous accompagner dans ces démarches.

Alors, rejoignez le mouvement, restons en contact, solidaires et adhérant du SNEP-FSU !

Stage « mutation intra académique »

Le stage se déroule en deux temps :
Le matin (de 9h à 12h) est consacré aux enjeux et informations générales (types de demandes, de postes, bonifications, formulation des vœux) en rapport avec la phase INTRA académique , séquence OUVERTE à TOUS.
Représentants de toute la profession dans les instances paritaires (1), les élus du SNEP-FSU (2) jouent leur rôle au service de tous les enseignants d’EPS en leur apportant les informations essentielles à la compréhension des enjeux et des mécanismes de cette phase du mouvement.
(1) lors des élections professionnelles de décembre 2018, le SNEP a obtenu plus de 83% des voix sur l’ensemble des 3 catégories d’enseignants d’EPS.
(2) au niveau de l’académie de LILLE, 8 représentants des enseignants d’EPS à la FPMA EPS sont des élus du SNEP-FSU.


L’après-midi (de 13h30 à 17h30), en continuité avec la séquence matinale, est une séquence RESERVEE aux ADHERENTS au SNEP-FSU (OUVERTE à TOUS pour les fonctionnaires stagiaires), où il est question de stratégies, d’informations, sous la forme d’un dialogue personnalisé avec les élu(e)s du SNEP-FSU sur la base du projet personnel de vœux.

Le SNEP-FSU est un syndicat, c’est à dire une association au sein de laquelle se regroupent toutes celles et tous ceux qui parmi les enseignants d’EPS ont choisi de se rassembler solidairement pour promouvoir l’EPS, le sport scolaire et universitaire, pour défendre leur métier, leurs conditions de travail.
Le SNEP-FSU ne fonctionne que grâce aux cotisations syndicales que versent volontairement ses adhérents. Il est donc logique que ceux-ci bénéficient – outre d’informations régulières – de services, aides et conseils particuliers qu’ils sont en droit d’attendre de leur syndicat.

Boycott CHSCTD du 24 septembre 2020

Irresponsabilité des militants syndicaux en CHSCT D59 : la réponse du SNES au directeur académique du Nord

Mercredi 23 septembre, le ministre de la santé classait la métropole lilloise en Zone d’alerte renforcée (notre académie se situant en zone rouge de circulation active du virus depuis 2 semaines déjà) et ce sans aucun mot pour l’école et ses personnels.
Le lendemain, le DASEN 59 s’en est violemment pris à 10 militants syndicaux dont 4 représentants FSU venus siégés, en présentiel, dans une instance CHSCT consacrée à la covid-19
« Irresponsable de venir à l’Hôtel académique et de prendre le repas dans une salle de celui-ci » estime le DASEN du Nord
Si un DASEN se sent en danger au point de traiter d’irresponsables des représentants syndicaux lorsqu’ils se rendent en présentiel à une réunion en respectant les gestes barrière et la distanciation , que pourrait-on dire du ministère de l’EN :
Irresponsable
– de ne pas renforcer les mesures de distanciation dans les établissement
– de ne pas garantir l’accès de tous à l’eau et au savon
– de refuser l’accès à une salle de repas où la distanciation est possible au profit des restaurants scolaires inadaptés à la crise sanitaire.
– de ne pas remettre à l’ensemble des personnels les masques protecteurs pourtant promis
– de ne pas alléger les effectifs de classe, de ne pas renforcer les effectifs de suppléances, de vie scolaire et de personnels médico-sociaux
– de ne pas prendre en compte les multiples alertes déposées en CHSCT.

Irresponsable, OUI Monsieur le DASEN, nous partageons le constat. Mais le responsable c’ est l’employeur pas les personnels soumis aux conditions inacceptables et dégradées qui leur sont imposées ni leurs représentants.

Stage « mutation inter académique »

Le stage se déroule en deux temps :
Le matin (de 9h à 12h) est consacré aux enjeux et informations générales (types de demandes, de postes, bonifications, formulation des vœux) en rapport avec la phase INTER académique , séquence OUVERTE à TOUS.
Représentants de toute la profession dans les instances paritaires (1), les élus du SNEP-FSU (2) jouent leur rôle au service de tous les enseignants d’EPS en leur apportant les informations essentielles à la compréhension des enjeux et des mécanismes de cette phase du mouvement.
(1) lors des élections professionnelles de décembre 2018, le SNEP a obtenu plus de 83% des voix sur l’ensemble des 3 catégories d’enseignants d’EPS.
(2) au niveau de l’académie de LILLE, 8 représentants des enseignants d’EPS à la FPMA EPS sont des élus du SNEP-FSU.


L’après-midi (de 13h30 à 17h30), en continuité avec la séquence matinale, est une séquence RESERVEE aux ADHERENTS au SNEP-FSU (OUVERTE à TOUS pour les fonctionnaires stagiaires), où il est question de stratégies, d’informations, sous la forme d’un dialogue personnalisé avec les élu(e)s du SNEP-FSU sur la base du projet personnel de vœux.

Le SNEP-FSU est un syndicat, c’est à dire une association au sein de laquelle se regroupent toutes celles et tous ceux qui parmi les enseignants d’EPS ont choisi de se rassembler solidairement pour promouvoir l’EPS, le sport scolaire et universitaire, pour défendre leur métier, leurs conditions de travail.
Le SNEP-FSU ne fonctionne que grâce aux cotisations syndicales que versent volontairement ses adhérents. Il est donc logique que ceux-ci bénéficient – outre d’informations régulières – de services, aides et conseils particuliers qu’ils sont en droit d’attendre de leur syndicat.

Stage  » TZR »

Une fonction, une mission qui entraînent des droits et des devoirs bien spécifiques.
Cette journée de stage est l’occasion d’une rencontre et d’un échange entre TZR EPS sur le vécu et l’appréhension de cette mission particulière d’enseignant.
Au cours de ce stage, nous aborderons :

  • le contexte du remplacement EPS dans l’académie de LILLE,
  • les textes réglementaires régissant la mission de remplaçant,
  • les droits et conditions d’exercice du remplacement (affectation, service, indemnisation),
  • les aides à l’installation pour les TZR néo titulaires,
  • les modalités de participation aux phases des mutations.

Des informations concrètes alimenteront les débats, les démarches pour intervenir en conséquence ainsi que l’apport de renseignements condensés dans un mémento « spécial TZR ».

Stage « ma carrière, ça m’intéresse »

Le Secteur Carrière du SNEP-FSU Lille vous propose de participer à un stage lié à la notion de carrière en vue de mieux mesurer les incidences de telle ou telle décision dans son déroulement.
En introduction, seront évoqués le nouveau parcours professionnel de carrière PPCR, ses enjeux et sa déclinaison qui sont mises en œuvre depuis septembre 2017. Ainsi, l’éclairage apporté permettra à chacun, de comprendre et se repérer face aux orientations qui nous encadrent, pour ne pas se condamner à être progressivement de simples exécutants.
Lors de cette journée de formation, nous essaierons donc très concrètement à travers des exemples s’appuyant sur vos besoins, d’apporter tous les éclaircissements nécessaires à la compréhension du déroulement de la carrière (rendez-vous de carrière, avancement d’échelon, promotion, hors classe, classe exceptionnelle, congé de formation, temps partiel, disponibilité…) .
Mieux appréhender tous les mécanismes pour pouvoir intervenir avec pertinence et efficacité tel est l’enjeu de ce stage !!!

Compte rendu CAPA agrégé classe exceptionnelle – Année 2018-19

Déclaration FSU CAPA classe exceptionnelle des professeurs agrégés du 28 juin 2019

Réunie le 28 juin 2019, la CAPA Agrégé a établi la liste des propositions à la classe exceptionnelle des agrégé.e.s. 92 propositions devaient remonter à la CAPN sur un total de 326 professeurs agrégés hors classe promouvables.
La FSU a pointé l’insuffisance du contingent et la disproportion entre le vivier 1 (75 propositions pour 150 promouvables) et le vivier 2 (17/176).
La répartition des appréciations contingentées du Recteur post‐CAPA est la suivante :
Vivier 1 : 30 avis « exceptionnel » et 45 « très satisfaisant » (la barre est à 108 points)
Vivier 2 : 6 avis « exceptionnel » et 11 « très satisfaisant » (la barre est à 138 points)

En ce qui concerne l’EPS, 4 propositions remontées (4 au titre du vivier 1, 0 au vivier 2) pour 18 promouvables.
Les commissaires paritaires élus FSU ont dénoncé également les inégalités homme/femme puisque les femmes ne représentaient que 36 % des propositions pour 44% des promouvables.
Mais nous avons surtout montré les contradictions d’un système qui doit concilier l’inconciliable : le soi‐disant « mérite » versus institutionnel, la faiblesse du vivier 2, les quotas universitaires et, quand même, l’âge des candidats.
Le risque d’un blocage rapide de l’accès à la classe exceptionnelle est en perspective et nous avons défendu la priorité donnée à l’âge et l’ancienneté dans la carrière, seul moyen de permettre la rotation des promus puisque le grade de la classe exceptionnel sera plafonné à 10% du corps des professeurs agrégés.
L’administration ne nous a pas suivis et de nombreux promouvables jeunes ont été proposés (le record né en 1972!).
Lors des travaux de la CAPA, la FSU a cependant avancé sur le rééquilibrage homme/femme (passage de 36% à 44.6 %) et la proposition de collègues plus âgé.e.s.
Mais le compte n’y est pas et l’on peut craindre que si la loi sur la Fonction Publique passe, l’administration s’épargnera ces longues heures de réunion au détriment de la masse des enseignants privés de promotions.
La CAPN siégera le 11 juillet 2019 pour entériner les promotions nationales à la classe exceptionnelle.
Nous n’avons pas à ce jour connaissance du nombre de promotions possibles par vivier.