Compte rendu CAPA avancement d’échelon accéléré Prof EPS – Année 2020-21

Compte rendu de la CAPA avancement d’échelon des Profs d’EPS du 25 mai 2021

La CAPA des Professeurs d’EPS Avancement d’échelon accéléré* pour l’année scolaire 2020-2021 s’est tenue en visioconférence ce mardi 25 mai 2021.
En préalable à cette CAPA, le SNEP-FSU a fait une déclaration liminaire.
Avec la mise en place du protocole PPCR en septembre 2017, nous sommes quasiment sortis d’un modèle classant, clivant, voire infantilisant. Tout le monde y gagne avec la mise en œuvre du protocole PPCR, bien sûr les enseignants qui du simple fait d’une inspection trop ancienne passaient à l’ancienneté dans le système révolu, mais également ceux qui passaient au grand choix !
Rappelons qu’au 7ème échelon, on passera maintenant en 2 ou 3 ans, alors qu’avant le passage se faisait en 2 ans et demi, 3 ans ou 3 ans et demi.
Au 9ème échelon on y passera en 2 ans et demi ou 3 ans et demi alors qu’avant le passage se faisait en 2 ans et demi, 4 ans ou 4 ans et demi !

Le SNEP-FSU continue de revendiquer un avancement unique au rythme le plus rapide pour toutes et tous, avec une déconnexion totale entre l’évaluation et les avancements de carrière. Aujourd’hui, c’est seulement 30% des professeurs EPS qui bénéficient du boost d’avancement alors que l’avancement unique ne pose apparemment aucun problème à la hors classe et la classe exceptionnelle et dans nombre de corps (dont ceux des chefs d’établissement et des IA-IPR).

Résultats de la CAPA de ce jour :
Accès au 7ème échelon : 59 collègues promouvables, 18 promus bénéficiant du boost dont 9 avec un avis excellent et 9 très satisfaisant.
Accès au 9ème échelon : 52 promouvables, 16 promus bénéficiant du boost dont 16 avec un avis excellent .

En cas d’égalité, les promus sont départagés :

  1. appréciation
  2. ancienneté dans le corps.
  3. ancienneté générale de service.
  4. l’âge (le plus ancien est prioritaire).

La revalorisation mise en place avec PPCR est bien sûr insuffisante et le SNEP-FSU continuera à mobiliser pour obtenir une revalorisation qui soit à la hauteur des responsabilités exercées par l’ensemble de la profession !
Avec la loi de transformation de la Fonction Publique, il n’y aura plus de CAPA pour vérifier et contrôler les avancements d’échelon ainsi que les futures promotions à la Hors Classe et à la Classe Exceptionnelle.

Si le SNEP-FSU défend avec ténacité les principes d’une plus grande justice et équité de traitement, cela doit être renforcé par l’adhésion du plus grand nombre au SNEP-FSU.
Un SNEP-FSU avec plus d’adhérents, c’est plus de poids pour revendiquer, plus de poids pour faire changer le système et le faire évoluer vers encore plus de justice.
Si le premier moteur du SNEP-FSU est l’investissement humain qu’y mettent nombre d’enseignantes et d’enseignants, il ne peut fonctionner sans les cotisations des adhérents qui sont ses seules ressources financières.

Alors n’hésitez plus, renforcez le SNEP-FSU dès maintenant et adhérez !
C’est ensemble, en se syndiquant et en participant aux mobilisations futures que nous pourrons faire avancer nos revendications et obtenir, entre autres, le retour du paritarisme et des CAPA pour les opérations de mobilité et de carrières.

Les commissaires paritaires élus SNEP/FSU Lille

* Rappel : L’avancement d’échelon se fait en prenant en compte l’appréciation finale du rendez-vous de carrière et selon les modalités suivantes :
– avec une possibilité de réduction d’ancienneté d’un an pour les passages du 6e au 7e échelon et du 8e au 9e échelon (30 % des promouvables) ;
– selon un rythme unique et automatique pour les « non-promus » à l’avancement accéléré et pour tous les autres échelons.

Compte rendu CAPA contestation Rendez-vous de carrière Prof EPS Année 2019-20

Compte rendu de la CAPA contestation des rendez-vous de carrière des Profs d’EPS du 27 avril 2021

Déclaration liminaire SNEP-FSU

Ce mardi 27 avril 2021, le SNEP-FSU, en tant que syndicat majoritaire a siégé en visioconférence à la CAPA des Professeurs d’EPS relative aux recours des rendez-vous de carrière qui se sont déroulés lors de l’année scolaire 2019-2020.
Dans sa déclaration liminaire, le SNEP-FSU rappelle notamment son attachement à voir traiter l’égalité hommes-femmes ainsi que la situation professionnelle spécifique des collègues TZR.

Le SNEP-FSU a contacté tous les collègues suite à cette CAPA pour donner les résultats et apporter des précisions si nécessaire lorsque la démarche de recours n’a pas abouti.

Des chiffres qui en disent long…
Durant l’année scolaire 2019-2020, 194 rendez-vous de carrière ont eu lieu. Parmi eux, 20 recours gracieux ont été déposés sur l’appréciation finale de Mme la Rectrice, un seul cas a reçu une réponse positive de l’administration rectorale.
10 d’entre eux ont porté un recours ultime et ont donc saisi la CAPA.
En CAPA, 4 collègues ont vu leur appréciation finale réévaluée de TS à Excellent. Les 6 autres ont vu leurs appréciations finales maintenues. Le SNEP-FSU a bataillé dur, dossiers à l’appui afin de faire bouger les lignes, non sans peine et c’est avec beaucoup d’amertume et d’incompréhension que s’est clôturée la séance.

Incompréhension tout d’abord.
Il apparaît que pour un même nombre d’items TS ou Excellent, les appréciations ne sont pas revues de la même façon et selon le RDVC concerné.
Serait-ce à dire que certains items auraient davantage de poids que d’autres ?
Serait-ce à dire que l’administration a défini des quotas selon le RDVC ?
Le SNEP-FSU a rappelé son attachement aux valeurs d’équité dans le traitement fait aux collègues et a alerté clairement l’assistance des conséquences psychologiques que cela pourrait avoir sur l’engagement des personnes concernées face à ce sentiment probable d’injustice.

Concernant la répartition hommes-femmes, il apparaît que d’une manière générale, les femmes sont moins bien évaluées que les hommes.
S’ils sont 92.44 % à obtenir un avis une appréciation TS ou Excellent, les femmes ne sont représentées qu’à 86.67 % dans cette tranche. Le SNEP-FSU s’interroge. Faut-il soulever la question des quotas pour espérer atteindre une égalité hommes-femmes ou est-ce que la prise de conscience suffira ?

A noter aussi que les femmes portent trois fois moins recours que leurs collègues masculins.
Pour exemple, sur les 10 dossiers traités en recours ultime, seulement deux concernaient une femme. Soit 20 %, sachant que l’an dernier ce chiffre n’était que de 16 %!

Concernant les collègues TZR, le SNEP-FSU a fait la demande de voir des statistiques spécifiques communiquées aux commissaires paritaires qui permettraient d’étudier plus précisément leur évolution de carrière.
Y décèlerons-nous des traitements de RDVC différents, des retards d’avancement? À suivre…

Pour conclure
Si le SNEP-FSU se félicite d’avoir pu intervenir positivement sur les appréciations de certains collègues, il n’en reste pas moins mitigé tant les questions soulevées sont nombreuses et justifient, une fois de plus, la présence et la vigilance des représentants des personnels en CAPA.

Le combat continue, les personnels doivent pouvoir être représentés et défendus dans la transparence par leurs représentants syndicaux qu’ils élisent avec une participation jamais démentie et un score sans appel en ce qui concerne le SNEP-FSU.
Lors des prochaines campagnes de RDVC, nous encourageons les collègues à porter recours en plus grand nombre si ils et ELLES le souhaitent !
Le SNEP-FSU Lille se rend disponible pour vous accompagner dans ces démarches.

Alors, rejoignez le mouvement, restons en contact, solidaires et adhérant du SNEP-FSU !

Compte rendu CAPA hors classe Prof d’EPS – Année 2018-19

Déclaration SNEP-FSU pour la CAPA hors classe des Professeurs d’EPS du 07 juin 2019

Nous pouvons nous satisfaire de l’accès à la Hors Classe de 62 collègues (idem qu’en 2018) , mais les modalités d’accès à la hors classe qui répartissent des promotions contingentées sur les 3 échelons du 9ème au 11ème sont en contradiction avec notre mandat syndical qui préconise le passage de tous les collègues du 11ème échelon en priorité.

Bilan final :
363 promouvables – 62 promus :

  • 18 11ème échelon promus sur 18 promouvables soit 100% des 11èmes échelons de l’académie.
  • 44 10ème échelon promus sur 202 promouvables soit 21,8% des 10èmes échelons de l’académie.

61 issus du second degré, 1 du supérieur.
185 points pour le barème du premier promu. (rappel du barème).
165 points pour le barème du dernier promu.
Le plus âgé des promus : 56 ans.
Le moins âgé : 41 ans.
Age moyen des promus : 47ans.
Age moyen des promus de l’année précédente : 50 ans

28 femmes soit 45,16% des promus pour 42,15% des promouvables.

Compte rendu CAPA hors classe prof d’EPS – Année 2019-20

Déclaration SNEP-FSU pour la CAPA des Professeurs d’EPS du 04 juin 2020

Les commissaires paritaires académiques du SNEP FSU ont siégé en visio-conférence le 4 juin 2020 à la CAPA Hors Classe des professeurs d’EPS.

Nous continuons de nous féliciter du nouveau système de promotion de nos collègues à la hors classe mis en place avec PPCR et de l’augmentation des contingents par rapport à 2017.
D’ailleurs dans le bilan du ministère, la réduction de la concurrence entre collègues et l’augmentation du nombre de promotions ont eu des incidences très positives sur l ’égalité professionnelle .
Le barème à la hors classe est un progrès important car les collègues connaissent maintenant leur échéance de promotion, ne reculent plus dans le classement et ne sont plus dépendants des appréciations pour leur promotion. Nous continuons de demander que ceux qui n’ont pas eu de rendez-vous de carrière pour leur appréciation finale puissent au même titre que les autres la contester.
Nous demandons la fin des quotas pour les appréciations mais également une évolution du barème pour renforcer le poids de l’ancienneté et remédier aux iniquités.
Nous continuons également de revendiquer l’intégration de la hors classe et de la classe exceptionnelle dans un grade unique pour permettre à l’ensemble des personnels de terminer au dernier indice de leur grade. La période que nous vivons actuellement nous renforce dans notre mandat d’une carrière sans concurrence entre collègues.
Pour la campagne 2019-2020, 431 professeurs d’EPS étaient promouvables.
Le contingent accordé par le ministère est de 73,
pour information il était de 62 en 2018-2029 soit 11 promotions supplémentaires cette année, ce qui correspond à une augmentation de 17%.
Les élus du SNEP FSU constatent que même si la parité semble respectée, il faut être vigilant car l’écart augmente entre les femmes et les hommes lorsque l’on remonte dans le tableau.
De même, ils font une remarque concernant l’âge d’accès à la Hors Classe des femmes et demande d’être particulièrement vigilant lors des rendez vous de carrière, en effet le premier rendez vous correspond souvent à l’arrivée d’un premier enfant et le deuxième rendez vous à l’arrivée du deuxième.
Monsieur le Secrétaire Général Adjoint en prend note et fera remonter ces deux points de vigilance.
Les IA IPR EPS précisent que le corps d’inspection est déjà très attentif sur ce point.
Les élus du SNEP FSU évoquent le problème des collègues les plus âgés (9 sont nés entre 1961 et 1967) et constate que l’ancienneté dans le corps pénalise ces candidats qui ont souvent un parcours différent (ancien AE ou maître auxiliaire…).
Sur les 9 plus anciens, 3 sont nés en 61 et pour eux les portes de la Hors Classe resteront certainement fermées, l’administration confirme qu’effectivement ce sera difficile pour eux.
Un collègue (né en 1965) est le seul avec 3 avis très satisfaisants. L’administration confirme qu’à barèmes identiques, une permutation est possible. Deux collègues sont proposés, les IA IPR EPS s’opposent à la promotion de l’un des collègues.
L’autre collègue est promu après accord de toutes les parties.
Le tableau d’accès à la hors classe des professeurs d’EPS est votée à l’unanimité.

Bilan final :
431 promouvables – 73 promus :

  • 13 au 11ème échelon promus sur 13 promouvables soit 100% des 11ème échelon de l’académie.
  • 57 au 10ème échelon promus sur 214 promouvables soit 26,6% des 10ème échelon de l’académie.
  • 3 au 9ème échelon promus sur 204 promouvables soit 4.4% des 9ème échelon de l’académie.

36 femmes soit 49,3% des promus pour 41,5% des promouvables.
68 issus du second degré, 5 du supérieur.
175 points pour le barème du premier promu.
155 points pour le barème du dernier promu.
Le plus âgé des promus : 62 ans.
Le moins âgé : 42 ans.
Age moyen des promus : 47 ans.
Age moyen des promus de l’année précédente : 47 ans

Les appréciations finales recteurPromouvablesProposés
Excellent 5810
Très satisfaisant7236
Satisfaisant20127
A consolider0

Cette CAPA Hors classe est la dernière où nous siégeons en application de la loi de transformation de la Fonction Publique, le retour de l’avis des CAP concernant les opérations de carrière et de mutations est une nécessité absolue.
Les personnels doivent pouvoir être représentés et défendus dans la transparence par les organisations syndicales qu’ils élisent avec une participation jamais démentie et un score sans appel en ce qui concerne le SNEP-FSU. Remettre en place l’avis des CAP dans la carrière des collègues serait un acte fort plus que des appels à une pseudo unité de façade.

Compte rendu CAPA classe exceptionnelle Prof d’EPS – Année 2019-20

Déclaration SNEP-FSU pour la CAPA classe exceptionnelle des Professeurs d’EPS du 24 juin 2020

Le SNEP-FSU ne se satisfait pas des conditions mises en place pour accéder à la classe exceptionnelle, toutefois sa création permet d’envisager la revalorisation de fin de carrière.
Le SNEP-FSU revendique l’intégration de la Classe Exceptionnelle dans le déroulé de carrière sans obstacle de grade.
Le SNEP-FSU revendique la suppression du vivier fonctionnel et un barème valorisant l’ancienneté.

Classe exceptionnelle :
Seul le SNEP-FSU est représenté.
Le SNEP-FSU fait remarquer la forte diminution du nombre de promotions possibles et le déséquilibre 80-20% entre les 2 viviers (17 promotions possibles au vivier 1 pour 5 au vivier 2).
Le SNEP-FSU demande des précisions quant aux modifications tardives des appréciations du Recteur de certains promouvables.
Nous intervenons sur le problème de parité pour le vivier 2 où les cinq promotions possibles sont attribués à des collègues masculins, ce qui avait déjà été souligné lors du GT du 17 juin 2020 où le SNEP-FSU avait proposé 3 collègues femmes.
L’administration s’adresse aux IA-IPR EPS qui valident les 3 propositions féminines. Une des propositions est intégrée dans la liste des promus.
Le SNEP-FSU vote pour malgré le déséquilibre hommes/femmes.

Bilan :
Pour le vivier 1 : sur 20 promouvables qui avaient candidaté et qui remplissaient les critères établis par l’administration, il y a 17 promus (barre : 58 points).
Pour le vivier 2 : sur les 187 promouvables, 5 sont promus (barre : 159 points).

Echelon spécial :
Seul le SNEP-FSU est représenté.
Rappel des conditions : 3 ans d’ancienneté au 4ème échelon de la classe exceptionnelle.
L’appréciation du recteur posée lors du passage à la classe exceptionnelle ne change pas.
Nouveauté : l’appréciation littérale.
Nombre contingenté : 9 promotions possibles sur 33 promouvables.
16 avis « excellent », 11 avis « très satisfaisant », 6 avis « satisfaisant »
Les 9 promus se répartissent en :
3 femmes (33% des promus) et 6 hommes (66%), tous ont un avis « excellent ».
Le SNEP-FSU a voté pour malgré le déséquilibre hommes/femmes.

Compte rendu CAPA CFP Prof d’EPS – Année 2019-20

La CAPA d’attribution des congés de formation professionnelle pour l’année scolaire 2020-2021 s’est tenue le 24 juin 2020.

Les types de demande possibles sont :
Un congé à temps complet :
– du 01/09/2020 au 30/06/2021 soit 10 mois utilisés,
– du 01/09/2020 au 28/01/2021 ou du 01/02/2021 au 30/06/2021 soit 5 mois utilisés,
– du 01/09/2020 au 28/02/2021 ou du 01/01/2021 au 30/06/2021 soit 6 mois utilisés.
Un congé à mi-temps :
– du 01/09/2020 au 31/06/2021 soit 5 mois utilisés;

Le contingent de congé de formation professionnelle est déterminé en proportion de la masse salariale du corps des professeurs d’EPS (0,2 % de la masse salariale). Ainsi, les suppressions de postes ont un impact sur le contingent de CFP l’année suivante.
Pour l’année 2020-2021, le volume correspond à 4 équivalents temps plein soit 44 mois.
Répartis en 30 mois pour les plus de 10 ans d’ancienneté et 18 mois pour les moins de 10 ans d’ancienneté; reste 4 mois non utilisés pour le corps des Professeurs d’EPS.

13 demandes ont été adressées au service rectoral par Eduline au mois de décembre 2019.
4 demandes sont satisfaites pour les enseignants d’EPS ayant plus de 10 ans d’ancienneté et 3 pour ceux ayant moins de 10 ans d’ancienneté.
Nous remarquons qu’au maximum la deuxième demande est acceptée, c’est positif pour les collègues qui postulent et peuvent anticiper leur parcours professionnel.

Nombre total de demandesNombre de congés accordésNombre de demandes
du dernier congé accordé
– de 10 ans d’ancienneté631
+ de 10 ans d’ancienneté741

Le SNEP-FSU fait remarquer que le nombre de demandes est en constante diminution et s’interroge sur la procédure d’inscription en ligne et les conditions de préparation aux concours. Ne faudrait-il pas relancer la profession en termes d’informations sur ce dispositif pour qu’il y ait plus de demandeurs ?

Compte rendu CAPA accès au corps des agrégés – Année 2019-20

Déclaration FSU CAPA accès au corps des professeurs agrégés du 20 mai 2020

En préalable, la FSU a réaffirmé son mandat de faire des professeurs agrégés le corps de référence du second degré. Dans la logique de l’élévation du recrutement au master, notre objectif est la mise en place d’un seul corps avec un seul concours. Cela suppose des mesures transitoires : l’augmentation notable des postes à l’agrégation, externe et interne, jusqu’à couverture de l’ensemble des besoins en recrutement ; l’augmentation du ratio pour l’accès au corps des agrégés par liste d’aptitude (de 1/7 à 1/5) ; la création d’une agrégation dans toutes les disciplines.
Aussi, pour cette voie de promotion, nous réclamons l’établissement d’un barème qui permettrait à chaque candidat de pouvoir se positionner et aboutirait à un classement objectif et transparent.

Préalablement à cette CAPA, s’est tenu un groupe de travail qui a abordé le positionnement des avis des évaluateurs, les critères déterminant le rang de classement des propositions par discipline ainsi que l’équilibre homme-femme.

La Capa s’est réunie le 20 mai 2020 en distanciel, pour définir la liste des 96 noms de professeurs de l’académie de LILLE dont le dossier sera étudié en juin prochain à la CAPN. Pour rappel, 22 enseignants l’Académie avaient été promus en 2019.
 
Les commissaires paritaires du SNES-SNEP FSU y ont défendu les critères qui respectent à la fois la note de service (analyse de l’ensemble du parcours de carrière) mais aussi ceux qui doivent permettre d’optimiser les chances de promotion pour les collègues de l’académie en CAPN, parité, âge…

Cette année, nos interventions se sont parfois heurtées aux choix des corps d’inspection ou des représentants des universités qui ont préféré des logiques de mérite très subjectives, quitte à proposer des collègues jeunes qui auront peu de chance d’être promus en CAPN où le critère d’âge a été pourtant déterminant ces dernières années.
Cela a été pour nous l’occasion de rappeler, fidèles à nos mandats, que le « mérite » ne se calculait pas seulement par le rayonnement auprès de l’inspection mais d’abord par l’activité pédagogique dans les classes devant les élèves.

Nos interventions ont tout de même permis de repêcher quelques candidatures ou de procéder à des modifications de rang (15 modifications sur la liste des 96 proposés à la CAPN). 

Concernant la discipline EPS, le nombre de candidatures est de 85 (77 en 2019) dont 24 femmes (24 en 2019).
L’Inspection Pédagogique EPS a positionné 13 avis Très Favorable (+ 1 par rapport à l’année passée), mais la distribution de ces avis TF montre une différence notable entre le positionnement du Chef d’établissement (78.2% avis TF) contre 16.7 % pour l’Inspection EPS. Cette différence se traduit également dans la répartition des taux des avis TF entre les hommes et les femmes.

C’est sur la question de la « jeunesse » des nouveaux proposés que nous avons obtenu en partie que la liste discipline EPS de 6 propositions soit revue : 1 modification de rang en EPS a été retenue à l’issue de la CAPA afin d’optimiser les chances de promotion.
Quelques observations :
1 proposition sur 6 pour le supérieur; 5 pour le second degré dont 0 en lycée, 1 en collège, 2 LP.
2 femmes sur 6 propositions pour 33% qui a fait acte de candidature.
Tous les candidats retenus ont accédé au corps des professeurs d’EPS par concours.
S’agissant de l’ancienneté de grade, 4 candidats retenus sur la liste sont à la classe exceptionnelle, 1 au 5ème et 1 au 6ème échelon de la hors classe. La notation pédagogique s’élève au maximum pour 2 candidats.
Les 6 propositions EPS ont chacune un double avis TF Chef d’établissement – IA IPR EPS.

Dans ces conditions, nous nous sommes abstenus lors du vote final, contrairement aux autres organisations représentées qui ont validé les choix de l’administration.

Cette dégradation du dialogue paritaire nous semble d’autant plus inquiétante que l’an prochain, suite à l’adoption par le gouvernement de la loi de modernisation de la fonction publique, les représentants du personnel n’auront plus de regard sur ces opérations.

La CAPN qui offre pour l’EPS 22 nominations, examinant les propositions ministérielles établies à partir des propositions rectorales, se tiendra fin juin 2020.
L’année passée, un candidat EPS de l’académie de Lille a été promu dans le corps des professeurs agrégé EPS.

Compte rendu CAPA avancement d’échelon accéléré Prof EPS – Année 2019-20

Compte rendu de la CAPA avancement d’échelon des Profs d’EPS du 14 février 2020

La CAPA d’avancement d’échelon a eu lieu vendredi 14 février 2020.

En préalable à cette CAPA, le SNEP-FSU a fait une déclaration liminaire.
Les nouvelles grilles d’avancement d’échelon amènent une plus grande justice et équité dans les carrières en classe normale. Il n’y aura plus que deux ans de différenciation possible en lieu et place des dix années dans les anciennes carrières. Cependant, cette avancée est insuffisante et nous continuerons de mener toutes les mobilisations intersyndicales pour une revalorisation plus que nécessaire de notre métier.
L’avancement d’échelon concerne cette année les enseignants promouvables qui atteignent l’ancienneté suffisante entre le 1° septembre 2019 et le 31 août 2020. Il s’est réalisé en prenant en compte l’appréciation finale du recteur des rendez-vous de carrière et selon les modalités suivantes :
– avec une possibilité d’accélération d’un an pour les passages du 6e au 7e échelon et du 8e au 9e (30 % des promouvables) ;
– selon un rythme unique et automatique pour les « non-promus » à l’avancement accéléré et pour tous les autres échelons.
Le quota qui bloque les promotions à 30 % des promouvables empêche de nombreux collègues d’être promus alors que leur valeur professionnelle n’est pas remise en cause. Pourquoi attribuer à seulement 30% de la profession une bonification d’un an ?
Le SNEP-FSU continue de revendiquer une déconnexion entre ces rendez-vous de carrière et l’avancement. Nous continuons de demander un avancement unique pour toutes et tous, au meilleur rythme, et que la hors classe et la classe exceptionnelle soient intégrées dans une grille indiciaire revalorisée, débutant à l’indice de l’actuel 5ème échelon de la hors-classe avec une translation vers le haut de la grille.

Le résultat de l’avancement d’échelon a été envoyé ce vendredi 14 février 2020 aux syndiqués à jour de leur cotisation 2019-2020.
Si vous n’êtes pas adhérents au SNEP-FSU ou si vous n’avez pas encore renouvelé votre adhésion, pour connaitre les barres d’avancement d’échelon, veuillez prendre contact avec :
Laurence PINCHON 06.87.35.15.89
Commissaire paritaire élue SNEP/FSU qui a siégé à la CAPA

Résultats :
Accès au 7ème échelon : 63 collègues promouvables, 18 ont été promus dont 18 avec un avis excellent.
Accès au 9ème échelon : 58 promouvables, 17 ont été promus dont 16 avec un avis excellent et 1 très satisfaisant.

En cas d’égalité, les promus sont départagés :

  1. appréciation finale
  2. ancienneté dans le corps.
  3. ancienneté générale de service.
  4. l’âge (le plus ancien est prioritaire).

Compte rendu CAPA contestation Rendez-vous de carrière Prof EPS Année 2017-2018

Compte rendu de la CAPA contestation des rendez-vous de carrière des Profs d’EPS du 25 janvier 2019

Déclaration SNEP-FSU

Après chacun des trois rendez vous de carrière, les collègues ont eu la possibilité de contester leur appréciation finale du recteur.
Au total sur les 206 collègues éligibles (77 femmes et 129 hommes) 203 ont eu un rendez vous de carrière, 3 collègues étaient dans l’impossibilité d’obtenir ce rendez vous. Pour ces trois collègues, le rectorat leur a proposé un rendez vous mais ils n’ont pas donné suite.
26 collègues ont fait un recours et 21 ont obtenu une amélioration de leur appréciation.
Au final 5 collègues seulement sont allés jusqu’au bout de la procédure de contestation longue et fastidieuse en saisissant la CAPA.
Le vendredi 25 janvier 2019 s’est tenue la CAPA de contestation de l’appréciation finale du Recteur suite aux rendez-vous de carrière réalisés durant l’année scolaire 2017-2018.
L’équipe des commissaires paritaires du SNEP-FSU n’a pas ménagé ses efforts : interventions précises et maîtrise des dossiers ont pesé au point d’aboutir à la modification de 5 appréciations ré-évaluées sur 5 dossiers recours présentés.
100% de réussite !!!

Dans le détail :
– Pour le 2e rdvc, 1 modification pour 1 contestation
– Pour le 3e rdvc, 4 modifications sur 4 contestations

L’équipe peut être satisfaite des 4 avis « excellent » obtenus et d’1 avis « très satisfaisant ».
N’hésitez donc pas à contester votre appréciation recteur et si besoin, à saisir la CAPA, où les représentants du SNEP-FSU vous défendront au regard de leur connaissance des dossiers.

 

Compte rendu CAPA contestation Rendez-vous de carrière Prof EPS Année 2018-19

Compte rendu de la CAPA contestation des rendez-vous de carrière des Profs d’EPS du 21 janvier 2020

Déclaration du SNEP-FSU

Pour chaque rendez-vous de carrière, les collègues ont eu la possibilité de contester l’appréciation finale de la rectrice.
Au total sur les 258 collègues éligibles, 258 ont eu un rendez-vous de carrière, 44 collègues ont fait un recours et 36 ont obtenu une amélioration de leur appréciation.
Au final, 6 collègues seulement sont allés jusqu’au bout de la procédure de contestation longue et fastidieuse en saisissant la CAPA.
Le 21 janvier 2020 s’est donc tenue la CAPA de contestation de l’appréciation finale après la phase recours.
Les commissaires paritaires du SNEP-FSU n’ont pas ménagé leurs efforts : ils ont consulté les dossiers des collègues requérants et leurs interventions précises ont permis d’aboutir à la modification de 3 appréciations sur les 6 dossiers recours présentés.
Les autres dossiers n’ayant pas été réévalués malgré nos multiples interventions font face à un bilan comptable en leur défaveur : si les items sont en majorité « très satisfaisant », les collègues ont pu obtenir une amélioration : cette façon de procéder a été dénoncée par le SNEP-FSU (qui a été le seul syndicat à intervenir pour défendre les collègues).
Dans le détail :
Pour le 1er rdvc, 1 modification pour 2 contestations.
Pour le 2eme rdvc, 1 modification pour 1 contestation.
Pour le 3eme rdvc, 1 modification pour 3 contestations.
Le SNEP-FSU reste à votre écoute pour tout renseignement et dans tous les cas, il ne faut pas hésiter à contester votre appréciation recteur et si besoin, à saisir la CAPA, où les représentants du SNEP-FSU vous défendront au regard de leur connaissance des dossiers.