Compte rendu CAPA classe exceptionnelle Prof d’EPS – Année 2019-20

Déclaration SNEP-FSU pour la CAPA classe exceptionnelle des Professeurs d’EPS du 24 juin 2020

Le SNEP-FSU ne se satisfait pas des conditions mises en place pour accéder à la classe exceptionnelle, toutefois sa création permet d’envisager la revalorisation de fin de carrière.
Le SNEP-FSU revendique l’intégration de la Classe Exceptionnelle dans le déroulé de carrière sans obstacle de grade.
Le SNEP-FSU revendique la suppression du vivier fonctionnel et un barème valorisant l’ancienneté.

Classe exceptionnelle :
Seul le SNEP-FSU est représenté.
Le SNEP-FSU fait remarquer la forte diminution du nombre de promotions possibles et le déséquilibre 80-20% entre les 2 viviers (17 promotions possibles au vivier 1 pour 5 au vivier 2).
Le SNEP-FSU demande des précisions quant aux modifications tardives des appréciations du Recteur de certains promouvables.
Nous intervenons sur le problème de parité pour le vivier 2 où les cinq promotions possibles sont attribués à des collègues masculins, ce qui avait déjà été souligné lors du GT du 17 juin 2020 où le SNEP-FSU avait proposé 3 collègues femmes.
L’administration s’adresse aux IA-IPR EPS qui valident les 3 propositions féminines. Une des propositions est intégrée dans la liste des promus.
Le SNEP-FSU vote pour malgré le déséquilibre hommes/femmes.

Bilan :
Pour le vivier 1 : sur 20 promouvables qui avaient candidaté et qui remplissaient les critères établis par l’administration, il y a 17 promus (barre : 58 points).
Pour le vivier 2 : sur les 187 promouvables, 5 sont promus (barre : 159 points).

Echelon spécial :
Seul le SNEP-FSU est représenté.
Rappel des conditions : 3 ans d’ancienneté au 4ème échelon de la classe exceptionnelle.
L’appréciation du recteur posée lors du passage à la classe exceptionnelle ne change pas.
Nouveauté : l’appréciation littérale.
Nombre contingenté : 9 promotions possibles sur 33 promouvables.
16 avis « excellent », 11 avis « très satisfaisant », 6 avis « satisfaisant »
Les 9 promus se répartissent en :
3 femmes (33% des promus) et 6 hommes (66%), tous ont un avis « excellent ».
Le SNEP-FSU a voté pour malgré le déséquilibre hommes/femmes.